Now Reading:
Ebola: des dispositions prises pour éviter la propagation du virus par le commerce des vivres à Kinshasa
Full Article 4 minutes read

Ebola: des dispositions prises pour éviter la propagation du virus par le commerce des vivres à Kinshasa

Le ministre de l’Economie, Joseph Kapika, a réuni ce mercredi 23 mai 2018 dans son cabinet de travail situé à l’immeuble du gouvernement, dans la commune de la Gombe, les représentants des différentes corporations patronales, notamment les délégués des ministères national et provincial de la Santé et de l’Office congolais de contrôle (OCC).

A l’issue de cette réunion, le patron de l’Economie nationale a tenu à rassurer la population kinoise sur l’approvisionnement des produits des première nécessités à partir de la province de l’Équateur touchée depuis le 08 mai dernier par le virus d’Ebola.

A l’en croire, l’épidémie d’Ebola a des implications sur le plan économique, notamment en ce qui concerne l’approvisionnement de la ville de Kinshasa.

« Il est important de mettre en place des mesures de prévention afin d’éviter la rareté de certains produits sur le marché », a-t-il ajouté.

Et d’affirmer que:  » Gouverner, c’est prévoir. Nous avons tenu cette réunion, non pas parce que nous en sommes au point où tout peut s’arrêter ou qu’on peut isoler l’un ou l’autre coin du pays, mais nous disons que si cela arrivait, que devons-nous faire ? Les Kinois, auront-ils accès à la nourriture ou pourront-ils continuer à manger normalement ? « , s’est-il interrogé.

Ajoutant que la même question peut se poser pour toutes les provinces se trouvant le long du fleuve.

« Les opérateurs économiques nous ont rassuré qu’il n’y aura de cassure ni de rupture dans l’approvisionnement de la ville de Kinshasa », a révélé le numéro un de l’Economie nationale.

À en croire le directeur de cabinet du ministère de la Santé, la situation est sous contrôle. Des dispositions sont prises en ce qui concerne les mouvements des populations.

« Les entrées et sorties de la cité de Bikoro et de la ville de Mbandaka sont verrouillées par des équipes de surveillance qui contrôlent tout mouvement, grâce aux thermomètres lasers qui détectent tout cas suspect », a rassuré ce collaborateur et directeur de cabinet du ministre national de la Santé en séjour de travail à l’Equateur.

Kimona Bononge, administrateur délégué de la Fédération des Entreprises du Congo, a affirmé que la situation actuelle de la maladie d’Ebola dans la province de l’Équateur n’a pas encore d’influence sur le commerce en général et, en particulier, l’approvisionnement de Kinshasa en vivres.

En ce qui concerne l’importation,  on ne peut pas craindre le virus Ebola parce que  les produits de consommation viennent d’autres pays, mais plus pour ce qui est des produits venant de l’intérieur du pays principalement de la province de l’Équateur.

Il a révélé que le ministère de la Santé les a rassurés, à travers le secrétaire général à la Santé, qu’il n’y avait pas de risque. Et nous avons voulu donner de l’assurance au ministre de l’Economie et surtout la population que la ville province de Kinshasa sera approvisionnée en produits de premières nécessités sans problème.

Et de conclure:  » Nous souhaitons que des dispositions soient prises au niveau national et provincial pour que l’on puisse éradiquer le plus vite cette maladie ».

Dominique Weloli, ministre provincial de la santé et représentant du gouverneur de la Ville de Kinshasa, révèle deux stratégies mises en place pour faire face à cette situation. Il s’agit de la surveillance épidémiologique et la sensibilisation.

Par la première mesure, toutes les zones de santé sont mobilisées, surtout celles qui sont près des rivières, les aéroports sont également sous contrôle.

Quang à la deuxième mesure, la sensibilisation qui doit se faire régulièrement. A ce sujet, il faut que la population puisse faciliter la tâche aux professionnels en ayant recours aux bonnes pratiques. Des dispositions ont été prises pour que, si jamais cette maladie atteignait la ville de Kinshasa, que la riposte se fasse aussitôt pour endiguer Ebola une fois pour toute de la RDC.

Rappelons que cette réunion était tenue sur instruction du chef du gouvernement, Bruno Tshibala Nzhenzhe, en rapport avec les conséquences que l’épidémie d’Ebola pourrait entraîner dans l’approvisionnement de la ville de Kinshasa.

Clement Muamba Mulembue/ TIMES.CD

 

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.