Now Reading:
Sud-Kivu: l’édit contre le braconnage toujours pas d’application
Full Article 2 minutes read

Sud-Kivu: l’édit contre le braconnage toujours pas d’application

Le ministre de l’Environnement et développent durable, Amy Amatobe Nyongolo, promet de tout mettre en oeuvre pour l’amélioration des services sous son tutelle au Sud-Kivu. Il l’a dit à son arrivée à Bukavu ce 15 mai 2018.

Au port Ihusi où il a été accueilli, le ministre Amy Amatobe a précisé:  » Je suis venu inspecter les services de mon ministère en province, visiter le parc national de Kahuzi Biega et ainsi prendre des mesures pour le bon fonctionnement de ces services ».

Une mission significative pour la Société civile environementale en province qui, dans son plaidoyer, a demandé au ministre d’exiger le strict respect des mesures d’application de l’évaluation à impact environnemental pour tout partenaire des projets.

Pour cette structure citoyenne, toute activité menée en province doit tenir compte des facteurs environnementaux. Elle cite la construction des routes, les usines et autres qui doivent respecter les normes environnementales.

Devant la disparition des éléphants dans le parc national de Kahuzi Biega ainsi que dans la réserve naturelle d’Itombwe, les acteurs environnementaux ont demandé au ministre de prendre des mesures idoines pour sauver ce qui peut l’être encore.

Pour palper du doigt cette réalité, le ministre avec toute sa délégation s’est rendu à Tshivanga, une station du parc national de Kahuzi Biega où il a eu tous les détails possibles sur le nombre de certains gorilles qui ont survecu au braconnage.

Pour rappel, la province du Sud-Kivu détient un édit interdissant le braconnage sur toute l’étendue de la province, mais qui souffre encore de la non-application.

Justin MWAMBA/TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.