Actualité

Brandon Midagu aux jeunes parlementaires:  » Quel est votre bilan? « 

À sept mois des élections attendues en RD Congo, conformément au calendrier de la Commission électorale nationale indépendante ( CENI), des langues se délient pour exiger des comptes aux élus.

Au cours d’un entretien avec TIMES.CD, Bradon Midagu, entrepreneur politique, a invité, ce mercredi 2 mai 2018, les députés nationaux, particulièrement jeunes, à présenter leur bilan, sur base du principe de la redevabilite ou devoir d’inventaire des élus envers leurs électeurs.  » Les jeunes députés doivent montrer aux électeurs jeunes le travail abattu tout au long de cette législature », a-t-il martelé.

À l’en croire, en effet, la jeunesse de cette législature sortante n’a pas pu imposer sa voix ou son opinion dans les débats portant sur les différentes questions de la vie publique. « Ils se sont illustrés en suiveurs et non comme des personnes influentes », a-t-il soutenu.

Et d’affirmer que si l’opinion nationale estime que la jeunesse actuelle n’est pas prête ou compétente, c’est à cause de la qualité de ses ambassadeurs envoyés au Palais du Peuple lors de la précédente législature.
 » Nous sommes impatients de connaitre le bilan des élus regroupés dans le réseau des jeunes parlementaires », a-t-il appuyé sans aller par quatre chemins.

Pour lui, la politique ne peut plus se faire comme ça. D’où son invitation à la jeunesse congolaise d’être rigoureuse envers elle-même avant de condamner les vieux.

Il a rappelé que la campagne « Jeune vote jeune » est avant tout un appel à la solidarité de la jeunesse envers les futurs candidats députés nationaux au niveau national et provincial pas à la présidence de la République, estimant qu’on ne peut renouveler la classe politique avec un seul individu, mais plutôt avec le parlement et les assemblées provinciales.

Bradon Midagu a, enfin, invité l’électorat congolais (composé de près de 70% de jeûnes) à être vigilant, exigeant et à donner leurs voix aux candidats jeunes et compétents de leurs partis politiques respectifs.

Notons, à la suite de cet entrepreneur politique, que la campagne  » Jeune vote jeune » est sans couleur politique.  » Les jeûnes doivent toujours se souvenir de là ou ils sont », a conclu son initiateur.

TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top