Now Reading:
Police : douze mille recrues bientôt en formation
Full Article 3 minutes read

Police : douze mille recrues bientôt en formation

« On devient policier après avoir réalisé son cursus avec succès ». Ce sont les paroles du ministre de l’Intérieur et Sécurité aux officiers responsables de la formation des policiers.

Il s’adressait à eux, le jeudi 26 avril 2018 à l’immeuble de la Territoriale, dans le cadre du renforcement des capacités de la police, indique la cellule de communique de la vice-primature en charge de l’Intérieur.

Se référant aux exigences du commandant suprême Joseph Kabila, le responsable de la Sécurité nationale a évoqué ce qu’il y a de mieux à faire pour que la Police accomplisse sa mission multiforme et complexe de maintenir l’ordre, sécuriser les personnes dans le besoin, rassurer la population, réduire les crimes, lutter contre le grand banditisme, etc. Aussi faut-il une formation rigoureuse des agents de l’ordre.

Henri Mova a préconisé une formation spécifique. La différence entre un civil et un policier, a-t-il souligné, c’est la formation et l’entraînement. Le policier est un professionnel dans l’âme et dans la pratique. Selon sa cellule de communication, le VPM est convaincu que si la Police est acceptée dans un milieu, c’est plus facile de s’imposer ; sinon, elle va travailler dans un milieu hostile.

Dans les prochains jours, 4 des 7 centres d’instruction du pays vont accueillir environ 12.000 recrues pour un apprentissage de la profession de policier. La mise en place de ce projet se déroule normalement, a-t-fait savoir. Et le général Celestin Kanyama, responsable des écoles de formations, fait partie des officiers mis à contribution dans ce projet.

Rappelons que le Vice-Premier ministre de l’Intérieur avait présenté, le mardi 10 avril 2018, le plan national de lutte contre la criminalité à Kinshasa. Les chefs des services de sécurité, dont l’Administrateur général de l’Agence national des enseignements (ANR), Kalev Mutond, ont assisté à cette séance de travail.

« Nous avons proposé des mesures plus concrètes à prendre afin de combattre ce fléau, de le réduire sensiblement », déclarait l’ancien secrétaire général du PPRD. Et d’affirmer qu’il a parcouru le tableau du degré de criminalité dans la capitale.

Notons qu’au moins 60 mesures préventives ont été adoptées à l’issue de cette réunion à laquelle a participé le gouverneur de la ville de Kinshasa. Au nombre de ces mesures, il y a l’augmentation des policiers dans les sous-commissariats.

« Le banditisme et la criminalité dans toutes ses formes a augmenté sensiblement, il fallait prendre des mesures pour éradiquer ce fléau. nous allons commencer par améliorer les conditions de vie des policiers pour faciliter le travail, augmenter les nombres de véhicules, les formations, le recrutement de 12 000 personnes pour intégrer la police parce qu’on a un problème d’effectif dans nos sous-CIAT », avait expliqué l’ancien président inter fédéral du PPRD ville de Kinshasa.

Times.cd

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.