Now Reading:
CAN Beach volley U19/Kin 2018: Égypte (dames) et Mozambique(messieurs) sacrés champions
Full Article 4 minutes read

CAN Beach volley U19/Kin 2018: Égypte (dames) et Mozambique(messieurs) sacrés champions

Les rideaux de la quatrième édition de la coupe d’Afrique des nations de « Beach Volley U19 Kinshasa 2018 » sont tombés ce dimanche 22 avril 2018. Organisé du 20 au 22 avril au site touristique Nganda Yalha dans la commune de N’sele, 10 pays y ont pris part. C’est la paire féminine égyptienne et masculine mozambicaine qui ont remporté ce tournoi africain.
Ces champions ont respectivement battu en finale la RDC et l’Afrique du Sud.

Les Egyptienne plus fortes que les Congolaises

L’ équipe Égyptienne composée de Nariman Luxor et Nada Hamdy a battu difficilement au tie-break la paire congolaise Dorcas Mianda et Nathalie Kutekemeni 2 set à 1 soit (21-14, 20-22 , 10-15). La RDC qui était proche de remporter son premier titre africain, s’est contentée de la deuxième place. Un exploit tout de même pour les filles de la RDC qui expérimentent ce genre de volley ball. Toutefois, la RDC va participer à la coupe du monde de Beach volley qui va se dérouler au mois de juillet 2018 en Chine.

La rencontre de la finale/ version féminine entre la RDC vs L’Égypte


Pour arriver en finale, l’Égypte avait éliminé en demi-finale l’équipe marocaine par 2 set à 1 soit (21-18,17-21,17-15), tandis que la RDC avait pris le pas sur le Mozambique, tenant du titre, sur le score de 2 set à 1 soit (21-19, 9-21 et 18-16).

Contrairement aux filles qui sont arrêtées en demi-finale finale , les hommes mozambicains ont remporté le titre en battant au tie-break l’Afrique du Sud 2 set à 1 soit (21-17,17-21,15-13). Les hommes de la RDC quant a eux ont terminé en neuvième position sur les 10 pays participants.

Le président de la Fédération de volley ball du Congo( Fevoco) s’est dit satisfait du déroulement de la compétition et des exploits des Congolaises.

Le président de la FEVOCO et la paire congolaise Dorcas Mianda et Nathalie Kutekemeni


« Nous sommes très satisfaits du déroulement de cette CAN. La compétition a commencé dans un esprit de fair-play et s’est terminé aussi dans le même rythme. Satisfait encore du parcours de la RDC (Dames) qui a failli être sacrée championne d’Afrique n’eut été cette petite erreur qui nous a beaucoup coûté cher. Qu’à cela ne tienne ,elles se sont classées deuxième et surtout qu’elles ont éliminé les championnes en titre. C’est toute une fierté. Nous devons continuer sur la même lancée surtout que nous sommes qualifiés pour la coupe du monde. On aura la possibilité de former encore ces jeunes pour qu’à la coupe du monde, nous puissions faire bonne figure », a-t-il martelé.

Sur la question de l’absence des autorités de la RDC sur le lieu de la compétition, le président congolais de volley-ball, Christian Matata, affirme que c’est d’abord une fierté pour la RDC. D’où sa requête aux autorités d’être derrière nos fauves.

Demi-finale dames : RDC vs Mozambique (2 set à 1)


« Pour cette question, il faudrait leur poser. Personnellement le ministre des sports m’avait promis d’être là aujourd’hui, peut-être qu’il a eu un empêchement, mais aussi le président du comité olympique (COC) devait être là, malheureusement il n’est pas venu. Mais je pense que nous devons être fièrs étant Congolais. C’est la première discipline qui vient d’arracher cette organisation d’une coupe d’Afrique. Toutes nos autorités devraient être derrière et surtout fièrs parce que cela ne vient pas deux, trois fois. Il faudrait que nous puissions commencer avec une discipline. On ne doit pas toujours se concentrer sur le football, il y a d’autres disciplins qui font la fierté de ce pays ».

Jolga Luvundisakio/TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.