Now Reading:
Kinshasa accueille la 1ère Coupe d’Afrique de Théâtre d’Improvisation
Full Article 3 minutes read

Kinshasa accueille la 1ère Coupe d’Afrique de Théâtre d’Improvisation

En collaboration avec le ministère de la Culture et des Arts, la Ligue d’Improvisation Théâtrale Gong d’Afrique de la RDC organise, du 17 au 21 avril, dans la capitale congolaise, la première édition de la Coupe d’Afrique de Théâtre d’Improvisation.

L’Algérie, le Burkina Faso, la Tunisie, le Togo, le Maroc et la République Démocratique du Congo sont les pays en lice dans cette compétition et vont s’affronter pendant quatre jours, en la salle du Zoo.  Le pays hôte de ce tournoi est représenté par deux équipes de jeunes venus de Kinshasa et de Lubumbashi. Notons que la Suisse y participe aussi comme invité d’honneur de cette compétition consacrée aux joueurs et joueuses ayant le français comme leur langue de partage.

Dans son mot de circonstance, le président de la Ligue d’Improvisation Théâtrale Gong d’Afrique a tenu à remercier premièrement le Chef de l’Etat qui a cru et soutenu l’organisation de cette 1ère édition à Kinshasa.

Pour Patrick Kikwe, la dédicace mentionnée par le Chef de l’Etat est un signal fort. «Le théâtre au 21 ème siècle doit être vecteur des valeurs de paix, de progrès et de solidarité. Le Président de la République nous a fait honneur de dédicacer cette Coupe. Pour nous, c’est un encouragement pour aller toujours de l’avant», a salué le père fondateur de la Ligue d’Improvisation théâtrale au Congo-Kinshasa.

Il a également saisi l’occasion pour rappeler l’historique de ce genre de théâtre contemporain jusqu’à son enracinement au pays depuis plus de 20 ans. « La RDC est le premier pays francophone à avoir maîtrisé cette discipline avant de former d’autres pays et la propager ailleurs jusqu’à créer d’autres ligues d’improvisation théâtrale au niveau continental», a-t-il indiqué.

Patrick Kikwe a défini l’Improvisation théâtrale comme une technique qui permet  de développer la créativité, l’écoute et l’échange. L’acteur joue sans texte prédéfini, sans mise en scène préalable mais selon son inspiration.

«A chaque compétition, le spectacle est improvisé à tout le niveau. Retenez que le match d’impro se joue avec le public. Il est question dans cette discipline de comprendre le thème avant de construire l’histoire », a précisé cet expert en la matière.

Tout en rendant hommage aux Canadiens Robert Gravel et Yvon Leduc, les créateurs de l’improvisation théâtrale dans le monde, il a fait savoir que c’est dans leur pays, le Canada, qu’est né ce genre artistique.

Son ambassadeur accrédité en RDC a salué l’initiative de la Ligue  d’Improvisation Théâtrale de la RDC qui est considérée comme précurseuse de cet art de scène en Afrique.

Nicolas Simard a remercié les autorités pour les efforts fournis dans le cadre de la pérennisation du concept. « Je suis très ému d’être avec vous. Ce jeu d’improvisation a été créé dans mon village natal en Montréal.  J’encourage ce dynamisme de la jeunesse  congolaise dans la participation de cette formidable aventure. Bonne chance aux joueurs des équipes  qui  vont s’affronter au cours de cette compétition continentale. Que la performance prime pendant les matchs.», a renchérie le r’iplomate canadien.

Notons que le coup d’envoi de cette 1ère édition de la Coupe d’Afrique d’Improvisation théâtrale a été donné avec succès, le 17 avril 2018, en la salle du Zoo, par la ministre congolaise  du Genre, Famille et Enfants, Chantal Safu, au nom du Chef de l’Etat.

Jordache Diala/TIMES.CD

 

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.