Now Reading:
Musique : la chanteuse MJ 30 s’apprête à larguer « Bizibeli »
Full Article 2 minutes read

Musique : la chanteuse MJ 30 s’apprête à larguer « Bizibeli »

MJ30

Qu’est devenue la chanteuse MJ 30 ? Où est-elle passée ? Sur quelle position artistique peut-on classer sa carrière musicale par rapport aux autres chanteuses de sa génération ? Telles sont les questions que se pose le public congolais cinq ans après son départ de l’orchestre cher à Mamu Tshala Muana.

Pour les uns et les autres, le choix fait par la jeune chanteuse de s’installer en France confirme la thèse selon laquelle l’Europe semble être un cimetière pour les artistes partis de la RDC. L’absence prolongée de MJ 30 sur la scène artistique kinoise ne laisse pas indifférent.

Selon des enquêtes sur la suite de sa carrière, l’on apprend que l’ex-protégée de la Mamu nationale a élu domicile en Europe pour deux raisons : régulariser son papier de séjour en France et aussi faire une carrière internationale dont le siège est désormais basé dans la ville lumière.

Aussi rapporte-t-on que la chanteuse passerait dans les bureaux de l’administration française afin d’obtenir ses documents et être en ordre dans l’Hexagone. Contrairement aux rumeurs, MJ30 n’a pas encore mis au monde, elle n’a donc pas d’enfants en Europe.

Au niveau artistique, la chanteuse ne fait pas grand-chose sur le plan discographique depuis qu’elle a quitté Tshala Muana.
Après ses derniers disques « Mastor » et « Molaso », elle a enregistré un troisième album nommé « Miroir ».

Ces œuvres ont connu un passage à vide sur le terrain faute de promotion à Kinshasa. Conséquence : la charmante MJ 30 s’est totalement effacée de la scène musicale, si pas oubliée par le public, qui s’était éprise de sa voix.

Les dernières nouvelles renseignent que l’artiste s’apprête à larguer cette fois-ci un nouveau single intitulé « Bizibeli » dont la sortie probable est fixée au 24 avril 2018. Ce nouvel opus sera d’abord disponible dans différentes plateformes de téléchargement sur Internet.

Du côté des mélomanes, on déplore le fait que cette belle voix, censée assurer la relève de la rumba du côté des femmes, ne se fait plus entendre depuis qu’elle a quitté Tshala Muana. Aussi risque-t-elle de perdre sa place alors que la compétition demeure farouche avec les nouvelles figures qui naissent et cherchent à se confirmer dans la sphère musicale au pays.

Jordache Diala/Times.cd

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.