Actualité

Musique : Bercy Muana en prison suite au décès de son garde-du-corps

La mort de Richard Mbata, un des amis proches et garde du corps de l’artiste musicien–animateur Bercy Muana Nzuzi dit « Commandant Mbodi » continue de susciter l’interrogation et de defraier la chronique à Kinshasa, précisément dans la commune de Ngiri-Ngiri, son fief. 

La polémique gagne du terrain, créant une médisance totale, dans les esprits des uns et des autres. De quoi est réellement décédé Richard Mbata ? Une question parmi tant d’autres autour de la disparition inopinée de ce jeune homme âgé d’une vingtaine d’année, qui a rendu l’âme dans la nuit du samedi à dimanche 18 mars 2018, dans la capitale.   

Nombreux sont ceux qui ne croient pas que Me Mbata est décédé d’une mort naturelle. Mais, personne dans son entourage n’a aussi jusque-là apporté des preuves par rapport à cette affaire. 

Toutefois, les racontars autour de sa mort mystérieuse a poussé la famille biologique du défunt de déposer une plainte à la police contre l’ex-animateur de Ferré Gola que tout le monde accuse d’être à la base de la mort de celui qui jouait le rôle de son agent de sécurité.

Récit de l’accident…

Depuis le 22 mars , Bercy Muana est aux arrêts pour raisons d’enquête. 48 heures avant sa détention, l’artiste a expliqué avec fort détails, à Times.cd, les circonstances de la mort de Richard Mbata qui était devenu pratiquement son frère.

Le Commandant Mbodi s’est exprimé en ces termes : « On était invité Richard et moi à une soirée par l’une de mes connaissances, au Métro bar, dans la commune de Bandalungwa. A l’heure du rendez-vous, je suis  allé  chercher Richard chez eux, dans leur parcelle familiale, mais il était absent. Ainsi, j’ai laissé le message à sa  grande sœur qu’il me rappelle dès son retour ». 

Il a continué son récit : « Quelques 10 minutes après, Richard m’appelle et je lui dis de me rejoindre au Metro bar. Il est venu et on avait passé la soirée ensemble. C’était bien. A notre sortie, nous avons croisé sur notre passage une bande de badauds qui m’exigeaient de l’argent avant que je quitte le lieu comme cela se passe toujours à Kinshasa lorsqu’ils voient une vedette. J’ai donné une somme d’argent à mon frère Richard pour qu’il les gère. Ce qui m’a permis de prendre place rapidement dans ma voiture parce que c’est mon petit-frère qui conduisait. Il m’a ouvert la portière et je suis entré ».

« Soudain, il a démarré le véhicule. Je lui ai dis de ne pas encore partir parce qu’on doit attendre Richard Mbata. Pendant ce temps, mon ami Richard courrait vers nous en criant : ‘Bercy bolongwa bolongwaaaah !’. A la seconde qui a suivi, le chauffeur a donné un coup d’accélérateur, en perdant de vue que Richard voulait s’agripper derrière la voiture. C’est en se précipitant qu’il est tombé. Ainsi, on s’est s’arrête. Je suis descendu de la voiture et j’ai constaté qu’il  est légèrement blessé sur la tête », a explique l’animateur à propos des détails de l’accident.

Ensuite, il a dû faire diligence pour se soustraire des badauds et amener Richard à l’hôpital. Il relate : « A cet instant, les badauds (schegues) se sont approchés avec des machettes et réclamaient toujours de l’argent. Pour eux, l’argent donné était insuffisant vu le nombre qu’ils étaient. Puisqu’ils avaient déjà une mauvaise intention, j’ai instruit mon petit (chauffeur) de faire déplacer la voiture. Après,j’ai appelé d’autres frères afin d’amener Richard à l’hôpital pour les premiers soins. Et, je suis allé moi-même chez eux pour informer la famille sur la situation ».

Bercy Muana se dit très choqué et stupéfait par rapport à tous ce qui se raconte à Kinshasa. Sans emploi, l’artiste sollicite le soutien des personnes de bonne volonté pour lui venir en aide face à cette situation traumatisante.

Jordache Diala/Times.cd

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top