Actualité

«Guerre» Koffi Olomidé et Zacharie Bababaswe : le dégel ?

«Personnellement, je n’ai aucun problème particulier avec mon jeune frère Zacharie Bababaswe. Peut-être ses zèles de député l’ont poussé hier à perdre parfois la raison, au point d’avoir des préjugés sur ma personne ? Je ne sais pas ! Mais, pour moi, je le considère comme un intellectuel, un illuminé, très courageux…». Ainsi s’est exprimé le chanteur Koffi Olomidé « Grand Mopao » dans un message audio adressé à Zacharie Bababaswe, l’ex-chroniqueur de musique devenu député national, à l’occasion du 10èmeanniversaire de son magazine d’informations générales, «Journal en Lingala Facile». Tout en félicitant ce journal télévisé «avant-gardiste » qui a fait école dans l’univers audiovisuel en RDC, la star de la chanson congolaise lui a davantage souhaité beaucoup de succès.

Alors que l’opinion s’interroge sur le sens de ce message « sympathique » d’un personnage qui était en conflit ouvert avec ce député, un silence de cimetière règne du coté du destinataire. L’élu de Kinshasa, quant à lui, n’a fait que balancer l’intégralité du son (message de Koffi) dans le corps de son journal, préférant laisser ainsi le choix aux Kinois de se faire, chacun, sa propre lecture.

Cela fait plus d’un an que les violons ne s’accordaient plus entre Zacharie et Koffi. La pomme de discorde n’est pas connue du grand public. Alors qu’aucun d’entre les deux n’a eu le courage d’expliquer clairement ce qu’il reprochait à l’autre, les téléspectateurs constataient simplement que le chanteur et le député se faisaient la guerre par personnes interposées. « Leur modus operandi : lorsque l’un d’eux tombe sur une affaire concernant son protagoniste, il en faisait une récupération sans pareil dans l’unique objectif de nuire à l’autre et de le clouer au pilori… » a commenté un expert en programmes télévision à Kinshasa.

Somme toute, la démarche de faire une trêve de Koffi Olomidé est saluée par une bonne frange de Kinois et considéré comme un acte de grandeur pour Koffi.

Koffi dit «Non» aux polémiques en 2018 !

Manifestement, « Grand Mopao » commence à mettre en pratique les conseils qui lui ont été prodigués par ses proches lors de la rencontre tenue en début de l’année à Palm Beach à Gombe.
En effet, amis, connaissances, frères et sœurs de la grande famille Tcha-tcho, donateurs et fanatiques de Quartier Latin International, avaient sérieusement déclaré leurs « vérités » à leur idole qui devrait, désormais, reprendre son flambeau de leader d’opinion. Première étape : contrôler davantage ses actes et surtout son comportement dans la société. Les amis de Koffi avaient, par ailleurs, martelé sur les relations entre l’artiste et la presse ainsi qu’avec ses collègues musiciens à Kinshasa et ailleurs. Les linges sales s’étant lavés en famille, « QuadraKoraman » et ses amis ont pris l’option d’adopter un nouveau comportement anti-polémique et surtout de donner une nouvelle impulsion à l’entreprise musicale, le Quartier Latin International.

Jordache Diala/Times.cd

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top