Now Reading:
C2 africaine : DCMP prêt à affronter Deportivo Niefang
Full Article 3 minutes read

C2 africaine : DCMP prêt à affronter Deportivo Niefang

Après cinq saisons sans jouer une compétition africaine inter-clubs de football, le Daring Club Motema Pembe (DCMP) va revivre, ce mardi 6 mars 2018 au stade des Martyrs à Kinshasa, l’ambiance d’une compétition continentale,

L’adversaire du jour, c’est le club de Deportivo Niefang de la Guinée équatoriale, dans une confrontation comptant pour les 16es de finale aller de la Coupe de la Confédération africaine de football.

Après avoir fêté les 82 ans de son existence, le dimanche 4 mars dernier, au stade Tata Raphaël avec à la clé le chanteur JB Mpiana et son groupe Wenge Bcbg, DCMP a donc un autre défi à relever pour redonner le sourire aux Immaculés.

Et cela passe par un succès face à ce club équato-guinéen que l’entraineur principal du team vert-blanc-rouge, Otis Ngoma Kondi, considère comme une « équipe courageuse ». Lors du point de presse d’avant match tenu ce lundi au salon rouge du stade des martyrs, le technicien congolais a rassuré que son équipe est prête pour ce match tant attendu.

« On est prêt pour ce match, on a passé plus ou moins 15 jours d’internement, dans le but de retrouver rapidement la cohésion entre les nouveaux et anciens joueurs. En plus, nous avons aussi revu notre travail physico-tactique « .

À propos de cette équipe, Otis Ngoma a indiqué : « On a fait des efforts pour comprendre notre adversaire. On a suivi les deux matches que cette a livrés face à l’équipe camerounaise de New Stars de Douala. C’est une équipe courageuse qui a un bloc regroupé dans l’axe, et a démontré qu’elle a le niveau de jouer la Coupe de la Confédération ».

Le Daring favori ?

Otis Ngoma Kondi a balayé d’un revers de la main les déclarations qui donnent le Daring comme favori., parce que, c’est le football moderne le favoritisme dimunue le morale de l’équipe

 » Il faut arrêter avec l’histoire de favori. On a vu des équipes perdre les matches à domicile. Aujourd’hui dans le football, il n’y a plus des favoris. Il faut une organisation, une base logique à mettre en place, c’est-à-dire, jouer comme n’étant pas favori. Lorsqu’on aborde un match comme favori, ça démoralise », a-t-il soutenu.

Et de martéler : « Nous ne faisons pas attention au statut de favori. Nous respectons notre adversaire. Ce que nous cherchons, c’est la qualification, quelle que soit la manière ».

Quant à la situation du DCMP, apprend-on, l’équipe se porte à merveille, aucun blessé signalé jusque-là.

Jolga Luvundisakio/Times.cd

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.