Now Reading:
Uvira: le journaliste Théodore Toyi libéré après une nuit passée en taule.
Full Article 2 minutes read

Uvira: le journaliste Théodore Toyi libéré après une nuit passée en taule.

Théodore Toyi Mirefu, journaliste à la radio Le Messager du peuple émettant à Uvira a été libéré mardi 13 février.

Le chevalier de la plume a passé plus de 24 heures dans le cachot de l’auditorat dans cette cité à la frontière entre la République Démocratique du Congo et le Burundi.

C’est personnellement le directeur de cette radio Mutere Kifara qui a annoncé la nouvelle:  » Le confrère journaliste de la radio Messager du peuple arreté hier lundi 12 janvier 2018 par les militaires FARDC et acheminé à l’auditorat militaire de garnison d’Uvira vient d’etre libéré ce mardi à 17h.
Il filmait la scène de crime d’un braquage qui a mal tourné hier lundi à Mulongwe à la société Vodacom. Un drame qui a occasionné 2 morts.b Tous ses biens lui ont été restitués et sa caméra ».

Le directeur poursuit: »Sa libération a été conditionnée par le payement de 30$ de la part de la radio Messager du peuple comme amende. L’inspecteur militaire qui s’est chargé du dossier lui a reproché l’infraction de filmer une enquete qui est en cours de procédure et punissable par le code pénal militaire congolais à son article 2. »

Ancien de la radio universitaire de Bukavu, Théodore Toyi Mirefu oeuvre actuellement au sein de la radio communautaire Le Messager du peuple à Uvira.

Du coté de Goma au Nord-Kivu, on a vecu à une bataille entre les étudiants et la presse.
Les journalistes Benjamin Kasembe de Blessing FM et Pacifique Mahamba correspondant de la Radio Télévision Ngoma ya Kivu et reporter de Blessing FM ont étaient agressés par les étudiants de l’Institut Supérieur de Commerce de Goma pendant leurs manifestations ce mardi 13 février.

Ces deux confrères se ont vu leurs gilets déchirés par ces étudiants en colère.

Justin Mwamba/Times.cd

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.