Now Reading:
Musique: la femme de Wendo n’est plus!
Full Article 2 minutes read

Musique: la femme de Wendo n’est plus!

Albertine Wendo

Maman Albetine, veuve de l’artiste musicien Antoine Wendo Kolosoy est décédée, ce jeudi 8 février 2018, à Kinshasa. Cette femme rejoint dans l’au-delà son mari mort, il y a dix ans à l’âge de 82 ans.

D’après les sources proches de la famille, son corps a été transféré à la morgue de l’hôpital Général de référence de Kinshasa (ex-Mama Yemo), en attendant qu’un comité soit mis sur pied afin de fixer un programme officiel pour les obsèques. Appelée affectueusement maman Albertine Wendo, elle n’était pas l’unique et la seule femme à avoir vécu avec le père géniteur de la musique congolaise. Parce que de son vivant, l’auteur de la chanson « Marie Louise », qui a atteint le summum de son art, avait non seulement connu toutes sortes de femme mais s’était marié à plusieurs dont certaines sont même décédées avant lui.

Au lendemain de la disparition du griot, apprend-on, Albertine Wendo avait perdu le goût de la vie. Car, la veuve n’avait plus personne pour s’occuper d’elle dans la famille. Des nouvelles à notre possession confirment que la vieille était totalement abandonnée à son propre triste sort depuis que la mort l’avait séparée de l’artiste. Elle manquait même un endroit pour dormir parce que certains héritiers (enfants Wendo) ont vendu la parcelle de Barumbu où elle habitait avec son défunt mari Wendo, de son vivant. Cette situation difficile a fait que la regrettée Albertine se retrouve dans un home des vieillards en face de la RTNC où elle a passé les derniers jours de sa vie. Quelques années plus tard, la veuve Wendo était très fragilisée par la maladie à cause des soucis qui l’ont affaiblie.

Albertine Wendo

Les derniers moments difficiles de maman Albertine Wendo

Considéré comme le précurseur des précurseurs de la musique congolaise moderne, Antoine Wendo Kolosoy, né en 1925, est le patriarche des musiciens congolais. Avec sa rocailleuse voix voilée et son chant en yodles, le père de la rumba est décédé le 27 juillet 2008 à Kinshasa, à la suite d’une longue maladie.

Jordache Diala Times.cd

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.