Now Reading:
Funérailles à Kinshasa : des jus au lieu des gerbes de fleurs !
Full Article 2 minutes read

Funérailles à Kinshasa : des jus au lieu des gerbes de fleurs !

Le phénomène se répand de plus en plus dans la capitale rd-congolaise. Les gens viennent rendre les derniers hommages aux obsèques, non plus avec les gerbes des fleurs, mais plutôt avec des paquets des jus en plastique.

Quelle signification accorde-t-on au fait d’apporter ces paquets des jus aux funérailles ? L’on sait que offrir des fleurs lors des obsèques, c’est avant tout un geste pour montrer son attachement et ses sentiments.
IMG_20180107_102802_253

Les fleurs ont leur langage. Dans les funérailles, on amène des fleurs pour exprimer son soutien à la famille et faire passer un message d’amour, d’amitié, de souvenir. Car, les fleurs sont associées aux grands événements de la vie : on les offre à la naissance, lors des mariages, des communions, lors des fêtes et aussi lors des disparitions et des funérailles.

Lors des funérailles en particulier, les plantes évoquent la notion de la vie, de la renaissance, voire la Résurrection. Lorsqu’elles sont séchées, elles évoquent le caractère éphémère de la vie, peut être aussi le passage vers l’immortalité, la pérennisation du souvenir et de l’amour.

« Dans des circonstances et des moments pesants, les mots sont difficiles à trouver et l’on ne sait pas toujours quoi dire. C’est alors que les fleurs viennent à notre secours : elles parlent pour nous », laisse-t-on entendre.

Mais que représentent les paquets des jus aux funérailles ?Certes, c’est bien d’assister la famille éprouvée avec des paquets de jus. Mais pourquoi les déposer devant le cadavre au lieu de le faire en secret ?, s’interroge-t-on. Car, rappelle-t on, la bible dit « quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite ».

« Kinshasa makambo » (Kinshasa est phénoménal), disent les kinois.

Jolga Luvundisakio/Times.cd

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.