georges_kampiamba_rdc

L’Acaj préoccupée par l’exclusion de trois étudiants de l’Unikin présents à la dernière manifestation du Rassop

L’Association congolaise pour l’accès à la Justice (Acaj) se dit « profondément » préoccupée par l’exclusion définitive des étudiants Ngandu Elysee de L1 Math Info, Faculté des Sciences, Dase Calvin L1 Droit et Kabasele Kabongo G3 Géologie Faculté des sciences suivant la décision du Secrétaire Général Académique n° 0282/2017 du 04 décembre 2017 aux motifs qu’ils auraient violé des lois relatives à l’apolitisme du milieu universitaire.

Georges Kapiamba, président de cette organisation, l’a fait savoir dans une communication faite ce mercredi 6 décembre 2017 adressée au Recteur de l’Université de Kinshasa.

Selon lui, cette décision est consécutive à la participation de certains étudiants à la marche pacifique du 30 novembre 2017. « Elle vous aurait été dictée par des responsables politiques et services de sécurité et que la liste des étudiants à exclure serait longue! Les étudiants victimes nous ont rapporté qu’ils n’ont jamais été préalablement invités à présenter leurs moyens de défense », souligne-t-il.

L’ACAJ condamne cette décision car, selon elle, viole le droit de la défense garantie à toute personne accusée d’un fait répréhensible par l’article 19 de la Constitution.

Aussi, l’Acaj demande au recteur d’abandonner le projet d’allonger la liste d’autres étudiants à exclure, au risque de donner l’impression à l’opinion nationale et internationale que « vous êtes devenu un instrument de répression politique contre certains étudiants à cause de leurs convictions politiques et exercices pacifiques de libertés publiques ».

Clement Muamba

Laisser un commentaire