Phénomène « Chargeur » de bus et taxis: un gagne-pain à canaliser pour éviter des dégâts

Des  » chargeurs » de bus et taxis sont présents dans tous les carrefours et terminus d’arrêts de bus de la ville de Kinshasa.

Ces « chargeurs » se sont donnés pour travail d’orienter les passagers vers un bus ou un taxi à emprunter selon leur destination. En contrepartie, ils sont payés par les conducteurs de ces véhicules.

Ils sont debout, circulant de bus en bus, de taxis en taxis, afin de saisir la chance. « Rond point Nganba », « Pont Gaby victoire  » « Gare centrale » « Zando », Super-Lemba Terminus… crient-ils en longueur de journée, exposés à la poussière, au soleil, même sous la pluie.

Un véritable calvaire pour gagner 500 FC, 300 FC ou 200 FC par chargement. A la fin de la journée, ils réunissent facilement une importante enveloppe allant de 15 000 à 25 000 FC.

Quelques uns sont organisés dans des sites appelés  » Parking », et reconnus par l’Association des chauffeurs du Congo (Acco), une structure qui travaille avec l’Hôtel de ville de Kinshasa et le ministère des Transports. Ils versent donc un quotas de leurs recettes tous les jours à l’Acco.

Mais d’autres « chargeurs » œuvrent dans un désordre total, sans structure d’encadrement. Ceux-là empochent les recettes journalières, et souvent travaillent avec des inciviques pour voler les passagers distraits.

Il faudra donc que l’Acco mette de l’ordre dans ce secteur pour sécuriser et les transporteurs et les passagers.

 » Nous n’avons pas de choix. C’est comme ça à Kinshasa. Le travail naît du jour au lendemain. Pour faire appel aux clients, nous n’avons pas besoin de leur assistance. Mais vu qu’ils s’imposent pour le faire, et réclament forcément un payement, nous ne savons quoi faire. Parfois, nous sommes soumis à des discussions avec eux. Si on refuse leur service, ils nous menacent de ne pas avoir des clients, en bloquant l’entrée du bus. Face à de tels agissements, nous cédons à leur pression », témoigne un transporteur à Limete 7ème Rue.

Sylvie Mbantshi/Times.cd

Laisser un commentaire