Actualité

Telema Ekoki : « l’Église ne peut plus se placer au milieu du village, quand celui-ci brûle »

Le mouvement citoyen Telema Ekoki se dit déçu de la déclaration de la Cenco rendue publique le 27/11/2017.

Cette structure constate que Messeigneurs n’ont pas osé prendre des risques en allant jusqu’au bout de leur logique et de leur diagnostic grave sur l’état de déliquescence dans lequel est plongée la RD Congo en ce moment. Dans sa déclaration dont une copie est parvenue à Times.cd ce lundi 27 novembre, ce mouvement citoyen pensait que les prélats auraient dû se placer aux côtés du faible, de ce peuple privé de ses droits fondamentaux, y compris le droit à la vie et à la libre expression. « Grave est de constater qu’ils ont joué aux équilibristes », relève-t-il.

Plutôt que devenir la voix de son peuple opprimé, humilié, chosifié et dans la souffrance, comme la Cenco elle-même dénonce, « nos évêques ont préféré le laisser faire, sans se rendre compte, peut-être, du caractère contradictoire de leur prise de position et du fait qu’ils acceptaient d’assumer un rôle démobilisateur, le moment où les Congolais avaient plus besoin d’être accompagnés par leurs pères spirituels, dans leur quête d’une deuxième indépendance face à l’oppression, la répression politique et la confiscation du pouvoir par la force », pouvons-nous lire dans ce communiqué.

Telema ekoki affirme continuer son combat sans qu’il ne se laisse distraire par la déclaration de la Cenco.

Ben Bukasa.

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top