IMG-20171114-WA0004

Présidentielle 2018: Brandon Midagu propose à Kabila de choisir un dauphin dans la nouvelle génération politique

Au lendemain de la publication du calendrier électoral par la Commission Électorale Nationale Indépendante en rapport avec la tenue des élections générales en République Démocratique du Congo, les réactions fusent de partout quant à ce. La dernière en date est celle de l’entrepreneur politique indépendant, Brandon Midagu.

Dans ce contexte précis, ce Congolais propose au chef de l’État de choisir son dauphin (candidat à part entière issu des rangs de la Majorité Présidentielle) dans la nouvelle génération politique en vue de briguer la magistrature suprême lors de la prochaine élection présidentielle.

Il l’a fait savoir à Times c.d lundi 13 novembre 2017 au cours d’une interview lui accordée à son cabinet de travail à Kinshasa.

Estimant que la majorité du corps électoral est composée à 70% de Congolais de moins de 45 ans, Brandon Midagu pense que le président de la République aurait tout à gagner si le profil du candidat choisi correspondait à la tranche d’âge précitée où l’on retrouve aussi des personnalités expérimentées, bien formées, capables de prendre la relève. Ce qui optimiserait les chances du poulain de la Majorité Présidentielle de remporter haut la main le scrutin.

Pour ce chantre du renouvellement et du rajeunissement de la classe politique congolaise, le calendrier électoral établi et publié par la Ceni, vient de sonner le glas pour une alternance politique en RDC, susceptible de promouvoir une nouvelle génération politique. Il rappelle que le président Kabila Kabila a été le premier à dénoncer les attitudes de l’ancienne classe politique et à soutenir le renouvellement et rajeunissement de la classe politique congolaise lors de son discours du 7 août 2006 devant les jeunes à Beni. « Le renouvellement de la classe politique est une nécessité », disait-il. Sans oublier, son discours devant les deux chambres du parlement réunies en congrès le 15 novembre 2016, invitant les jeunes à postuler massivement lors de prochaines échéances électorales. Bien plus, c’est toujours lui le président de la République qui relevait qu’il n’a pas 15 collaborateurs capables de l’accompagner dans sa vision pour le grand Congo.

« La publication du calendrier électoral par la CENI, est une opportunité que la nouvelle génération politique que nous représentons, doit saisir », s’est-il réjoui, rappelant en outre que, désormais,  » l’heure est venue de ramener à la poubelle de l’histoire cette ancienne classe politique jugée, selon lui, obsolète et déphasée ».

Réagissant à certains de ses détracteurs politiques qui désapprouvent sa démarche qu’ils qualifient d’illusoire, Midagu répond que « le renouvellement de la classe politique n’est pas un choix mais une nécessité ». À travers sa démarche, le coordonnateur de la Plateforme « Jeune vote jeune » s’en prend à l’ancienne classe politique ( majorité comme opposition) pour son manque de réalisme au détriment du bien-être de la Population.

Convaincu du bien-fondé de sa lutte pour le renouvellement et le rajeunissement de la classe politique, celui qu’on appelle « La Réserve de la République » insiste sur le fait qu’en réalité, la RDC est malade de son personnel politique.

« D’où, l’irréversibilité du processus du renouvellement et rajeunissement de cette classe politique », a conclu Brandon Midagu.

Rappelons que Brandon Midagu est entrepreneur politique indépendant et auteur d’une lettre ouverte à l’intention de l’ancienne classe politique. Il est également initiateur d’une correspondance particulière adressée au président de la chambre haute du Parlement, Léon Kengo Wa Dondo, l’invitant à annoncer son retrait de la vie politique nationale.

Clément Muamba/Times.cd

Un commentaire

  1. Willy BITAMA-bin- KUYE

    J’adhère à la plate forme “ Jeune vote jeune » et à ses idéaux

Laisser un commentaire