Ngonde

Rodrigue Ngonde, CEO Redplast : quand l’entrepreneuriat et la préservation de l’environnement font bon ménage

Dans un contexte socioéconomique difficile comme celui du Cameroun, les spécialistes s’accordent à dire que l’une des solutions pour venir à bout du problème du chômage des jeunes qui s’accroît de plus en plus est l’entrepreneuriat. Si aujourd’hui le mot entrepreneuriat est sur toutes les lèvres, cela n’a pas toujours été le cas. La bureaucratie a longtemps occupé la première place dans les esprits et continue encore à le faire.
Malgré les multiples instituts de formation supérieure et grandes écoles  que  regorge le pays, nombreux sont les ingénieurs bien formés qui privilégient un poste derrière un bureau parfois à se tourner le pousse en longueur de journée que d’entreprendre et mettre en exergue les connaissances et savoir-faire acquis au service de la création de la richesse. Comme en toutes choses, les exceptions existent. L’ingénieur Rodrigue Ngonde fait partie des jeunes camerounais qui au quotidien font la différence sur un champ entrepreneurial pas toujours facile. Le jeune entrepreneur a décidé d’aller sur un terrain particulier, celui de la protection de l’environnement.

À 30 ans, Rodrigue Ngonde est un jeune entrepreneur ambitieux qui travaille au quotidien pour mettre hors d’état de nuire les objets plastiques déversés dans la nature. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur de la faculté du génie industriel (FGI) de l’Université de Douala en 2011, Rodrigue est sorti de l’école avec la ferme conviction d’implémenter ses travaux de recherche. En 2012, quelques mois seulement après sa sortie d’école, il crée Redplast : une entreprise spécialisée dans la collecte et le traitement des déchets plastiques.
5 ans après la création de Redplast, les résultats obtenus par Rodrigue Ngonde forcent l’admiration. L’entreprise totalise 15 employés permanents, une présence sur Douala et Yaoundé, une mobilisation de 500 jeunes stagiaires chaque vacance pour la collecte des déchets plastiques et bien plus. Rodrigue ambitionne dans un futur proche de créer 100 emplois directs et 10 000 emplois indirects avec l’installation d’une usine moderne de traitement de déchets plastiques.

Ils sont très peu les jeunes sortis d’école qui se lance directement dans l’entrepreneuriat avec succès au Cameroun. Rodrigue Ngonde pour sa première initiative, 5 ans après on peut saluer sa performance. Quand l’ambition couplée d’une vision objective font la rencontre de la détermination, les résultats produits ne peuvent que forcer le respect. Rodrigue Ngonde est un jeune qui montre la voie, son parcours démontre que la jeunesse camerounaise avec une ferme volonté peut faire bouger les lignes. Faire le pari d’entreprendre dans le secteur environnemental sans expérience préalable était sans doute un pari osé, mais aujourd’hui, il est clair que Rodrigue Ngonde relève fièrement les défis.

Mérimé Wilson

Laisser un commentaire