assemblée nationale
Assemblée nationale

Levée de la mesure d’importations des véhicules de plus de 10 ans: José Makila devant les élus ce vendredi

Le Bureau de l’Assemblée nationale invite les honorables députés nationaux à prendre part à la séance plénière de ce vendredi 10 novembre 2017 à 13 heures.

L’annonce a été faite par le rapporteur de cette institution, le député national Nono Berocan, ce jeudi 9 novembre 2017.

Plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour, notamment la Question orale avec débat adressée à Monsieur le vice-Premier Ministre, ministre des transports et communications, par l’honorable Elvis Mutiri wa Bashara, au sujet de l’importation des véhicules d’occasion vieux de 10 ans en RDC, et les conséquences nuisibles que cela entraîne sur l’environnement et la santé du peuple Congolais.

Il sied de rappeler que dans un décret signé le 4 avril 2017, le premier ministre Samy Badibanga, avait de nouveau autorisé l’importation en RDC des véhicules de plus de 10 ans, mais n’excédant pas 20 ans. Une mesure qui venait d’abolir celle de l’ancien chef du gouvernement Matata Ponyo qui interdisait l’entrée au pays des voitures de plus de 10 ans.

Le vice-premier ministre en charge des Transports, José Makila, avait affirmé que la décision d’importer des véhicules de plus de 10 ans en RDC  » vise à aider la population ».

Il s’etait ainsi justifié, mercredi 19 avril 2017, dans une interview accordée à Radio Okapi.

« L’Etat n’est pas là pour pénaliser sa population, mais pour aider la population à subvenir à ses besoins », déclarait José Makila.

Pour ce dernier, certains véhicules de moins de 10 ans ne peuvent pas rouler dans d’autres villes de la RDC.
« C’est le cas de ceux qui sont fabriqués sur base de l’électronique. Ils ne peuvent pas rouler sur des routes à terre comme Matadi, Boma , Kasindi dans l’Est. Il n’y a plus d’activités dans ces villes ».

Par ailleurs, ces points ci-dessous sont aussi inscrits à l’ordre du jour de la plénière de ce jour:

Matière législative : – Proposition de loi modifiant et complétant le décret du 30 janvier 1940 portant Code pénal tel que modifié à ce jour (vote article par article) ;

*Rapport de la Commission PAJ relatif à la validation des pouvoirs ;

*Demande d’Interpellation de Monsieur le Premier Ministre introduite par l’Honorable Henri-Thomas LOKONDO YOKA en rapport avec le retard pris dans la transmission du projet de loi de Finances de l’exercice 2018 (débat à huis clos sur l’opportunité).
Clement Muamba

Laisser un commentaire