bralima

Coup de restriction du personnel à la Bralima

À la suite d’une restriction de ses activités dictée par un contexte économique difficile dans le quel l’entreprise évolue depuis quelques années, la direction générale de la société brassicole Bralima annonce une suppression des postes en son sein.
Cette nouvelle est contenue dans un mémorandum du 11octobre que la direction de cette entreprise a adressée au personnel.

Parmi les raisons de cette mesure, on signal le « contexte économique difficile et la souffrance que connaît la société depuis 2013 avec l’augmentation des droits d’accises de plus de 50%, l’augmentation des tarifs de  consommation d’eau et l’électricité de plus de 20% ». Ceci n’est que la conséquence d’une inflation galopante suivie de la dépréciation de la monnaie locale .

Pour rappel, la même situation a obligé l’entreprise à fermer, l’année dernière, les usines de Boma au Kongo-Central et de Mbandaka à l’Equateur.

Cette décision a pour conséquence l’abolition de certains postes qui mettra fin à la carrière de certains agents dont le nombre n’est pas encore connu.
Toutefois, précise le mémorandum, toutes les dispositions sont prises avec le syndicat afin que les agents concernés par cette mesure bénéficient d’un traitement digne.

Francis Otshudi/times.cd

Laisser un commentaire