cacao république démocratique du congo

Nord-Kivu : au moins 70 % de café et cacao traversent des frontières par la fraude

« Plusieurs tonnes de café et cacao passent par la fraude aux frontières entre la RDC et différents pays voisins dans la province du Nord-Kivu », révèle un responsable d’une entreprise caféière à Beni, au Nord-Kivu, lors d’une interview exclusive accordée à Times.cd.

Pour Kambale Ngeleza, la fraude du café et cacao se passe au vu et au su de certains services spécialisés œuvrant dans des frontières qui travailleraient en complicité avec des fraudeurs.

« La fraude à outrance de café et cacao est en grande échelle au Nord-Kivu. Au moins 70 % de ces produits passent par la fraude ».

Il indique que la RDC n’est pas reconnue par l’Organisation internationale du café car elle ne produit aucune tonne sur le marché mondial.

L’orateur renseigne que la production de ces produits a baissé pour diverses raisons dont l’insécurité dans des zones où ils sont cultivés, le moindre prix local et la non prise en charge des planteurs.

«Nous suggérons que la politique d’encadrement des cultivateurs doit être revue par le gouvernement en place, l’éradication de l’insécurité, la diminution des taxes aux acheteurs…»

En conclusion, Kambale Ngeleza pense que le changement de la mentalité et l’amour de la patrie peut soulever la production du café et cacao dans la région.

Rappelons que dans plusieurs rencontres des personnes évoluant dans ce secteur, certains officiers militaires sont toujours pointés du doigt de favoriser la fraude à la frontière, surtout congolo-ougandaise.

La société civile, lors de la dénonciation de la fraude à outrance du café et cacao, avait menacé de marcher pour dévoiler l’implication des services spécialisés dans la baisse de l’économie du milieu.

Delphin Mupanda /Times.cd

Laisser un commentaire