henry yav

Henry Yav: » le niveau des recettes ne permet pas de couvrir toutes les dépenses de l’État »

La stabilisation de la monnaie est le fait de l’ajustement budgétaire.  » Ne pas dépenser plus que les recettes, sur base caisse, bénéfice zéro », a dit à TOP CONGO FM, ce mercredi 4 octobre 2017, Henry Yav Mulang, ministre des Finances.

Il révèle que   » ça se fait au prix de beaucoup de sacrifices (dépenses gelées) ».

Et de poursuivre,  » nos dépenses ne se font qu’en fonction des recettes que nous collectons. Ceci nous permet de travailler sur base déficit zéro et d’éviter que tout déficit n’ait une influence négative sur le cycle dépréciation- l’inflation ». Ajoute-il.

Le Patron des finances reconnaît que  » le niveau des recettes ne permet pas de couvrir toutes les dépenses de l’état, mais au moins, les dépenses dites contraignantes (salaires, etc..) sont totalement couvertes ».

L’argentier congolais se dit néanmoins satisfait que la situation évolue positivement.  » Avec les efforts que le gouvernement déploie pour augmenter sa capacité de mobilisation des recettes, il va de soi que progressivement, nous allons prendre les autres dépenses qui ne sont pas couvertes actuellement », s’est-il réjoui.

Impossible de ramener le dollar à 1000 FC avant fin 2017

Il rappelle que le taux a été toujours  stabilisé pendant plusieurs années, mais il pense qu’il sera difficile d’atteindre ce niveau promis par le premier ministre Bruno Tshibala avant la fin de l’année.

Pour lui, le plus important à noter est l’effort fourni pour d’abord stabiliser la monnaie. La réduction du taux est le fait de plusieurs facteurs en même temps.

L’augmentation de la production nationale au niveau interieur en est un. “ Le gouvernement est en train de travailler sur une série de mesures qui tendraient à augmenter le niveau de production” , particulièrement le secteur agricole et le secteur industriel.

Times.cd

Laisser un commentaire