abedi mulenda

Abedi Mulenda(Club des Libéraux):  » Seul le Référendum nous permet de repartir sur des bases légitimes… »

Abedi Mulenda Jonathan, président du Club des Libéraux, structure citoyenne des débats et des réflexions, a élevé la voix sur une question sensible qui soulève des discussions dans le microcosme politique national: le Référendum. Dans un entretien avec Times.cd, cet analyste explique les motivations de cette démarche.

Times.cd: Dès la signature de l’Accord de la St Sylvestre, le Club des Liberaux avait émis des doutes sur la tenue des élections à la fin de cette année. Quelles en étaient vos motivations ?

Abedi Mulenda: Le Club des Libéraux considère que l’organisation des élections constitue la plus importante étape du processus de la transition politique. A cet effet, les considérations politiques ou politiciennes ne doivent en aucun cas prévaloir sur les avis techniques de la CENi, organe en charge d’organiser les élections. Le délai politique évoqué dans l’Accord de la St Sylvestre paraît à ce jour irréaliste. Au final,nos doutes se sont révélées vraies.

Times.cd: Votre structure considère-t-elle toujours la Constitution de la 3ème République comme  euthanasiée par les accords ( UA et CENCO )?

Abedi Mulenda: le Club des Libereaux considère que la Constitution de la 3ème République a été euthanasiée par les accords  ( UA et CENCO ). Le pays est depuis sous un régime spécial que la classe politique hésite, pour diverses raisons, à fixer l’opinion nationale à cet effet. Cette Constitution doit sa survie à ses dispositions pertinentes ayant trait à  la continuité de l’État. Il est clairement  établi que lesdits accords aient été conclus sur base des intérêts égoïstes des écuries politiques en remettant tous les compteurs politiques à zéro.

Times.cd: Ainsi vous plaidez pour le retour à la légitimité, le peuple souverain doit être saisi par la voie référendaire après la révision complète du fichier electoral. Ne pensez-vous pas que cette proposition est indécente et risque de briser le pacte républicain conclu à Sun City? Surtout que le Référendum est très mal perçu par une certaine opinion ?

Abedi Mulenda: le Club des Libéraux considère que seule l’implication du peuple par la voie référendaire après la révision complète du fichier electoral puisse permettre à un retour de la légitimité .Cela ne peut briser le pacte républicain de Sun City. Il faut objectivement contextualiser la crise politique actuelle.
Aussi, le deal des accords et des compromis politiques favorisent l’accès illégitime à certaines fonctions politiques. A l’exemple, en vingt -sept ans de la démocratie, une formation politique très active en période de crise a brigué à maintes reprises la primature .

Enfin, le Référendum est mal perçu par une certaine classe politique qui craint le retour des revenants. D’où la manipulation dont il en fait l’objet.

A cet effet, nous devons craindre plus le système que les hommes.
Nul ne peut empêcher le référendum par la haine de l’autre ou par la crainte des élections.
Tous les compteurs politiques sont à zéro.

Times.cd: Le leadership du CNSA est très contesté. Les uns considèrent que le choix opéré n’est pas conforme aux dispositions pertinentes de l’ Accord de St Sylvestre. D’autres, en revanche,contestent la personnalité désignée pour diverses raisons. Quelle est votre point de vue ?

Abedi Mulenda: Les principaux désavantages des deals politiques, ce sont les humeurs, les turpitudes et les passions des intéressés. La désignation d’Olenghankoyi est conforme aux dispositions de l’Arrangement particulier.
S »agissant des plaintes  sur sa personnalité, le Club des Libéraux considère que l’intérêt supérieur de la RDC soit au dessus de nos passions. Il faut avancer.

Times.cd: Sommes-nous toujours en crise politique? Quelle est la piste de sortie de crise selon le Club des Libéraux?

Abedi Mulenda: Notre pays fait actuellement face à trois défis à savoir: l’état d’urgence, la révolution insurrectionnelle et le Référendum.
Les deux premiers ont un point commun : c’est l’absence ou le recul de la démocratie. En revanche, seul, le Référendum nous permet de maintenir la démocratie et de repartir sur des bases légitimes.

Propos recueillis par Njila Mule

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Close