union-africaine2

Kinshasa va abriter, le 19 octobre, le sommet des garants de l’Accord-cadre de Nairobi

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine annonce la tenue à Kinshasa, le 19 octobre prochain, d’un sommet des garants de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la Coopération pour la RDC et la région. Ce document, convient-il de rappeler, consacre la fin de la rebellion du M23.
A cet effet,  l’UA demande à la Communauté internationale de s’impliquer pour la relocalisation, dans un pays tiers, des ex-éléments du M23 dont les militaires sont cantonnés présentement au Rwanda et en Ouganda.

Signées séparément en 2013 par le gouvernement congolais et l’ex M23, les Déclarations de Nairobi convergiaient sur onze points, notamment la fin de la rébellion ; l’amnistie ; les dispositions transitoires de sécurité ; la libération de prisonniers ; la transformation du M23 en parti politique ; la démobilisation et réinsertion des ex-combattants M23 ; le retour et installation des réfugiés et des personnes déplacées internes ; la constitution d’une commission devant statuer sur les biens spoliés, extorqués, pillés et détruits ; la constitution d’une commission de réconciliation nationale et justice ; la gouvernance et réformes socioéconomiques, la mise en œuvre des conclusions de la revue de l’accord de paix du 23 mars 2009 et enfin le mécanisme de mise en œuvre, suivi et évaluation.

A ce jour, l’amnistie et la libération des prisonniers sont déjà  effectives. Les autres points piétinent.

Njila Mule

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*