banque centrale du congo, mutombo

La BCC interpelle les banques commerciales au respect strict du taux de 5% excédent du taux indicatif dans la vente des devises

« Je vous informe que désormais, les banques ne peuvent, dans le cadre de leurs transactions de vente des devises, appliquer un taux vendeur excédent 5% du taux indicatif publié par la Banque Centrale du Congo à la clôture de la veille », dit le gouverneur de la BCC Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, dans une correspondance adressée à l’Association des banques congolaises (ACB) ce vendredi 18 août 2017.

Par la même occasion, la BCC invite l’ACB à sensibiliser les membres de sa corporation à la stricte application de cette disposition qui prend effet à la date de sa signature.

« Cette mesure temporaire ne remet nullement en cause l’option libérale de l’économie nationale », rappelle la correspondance du n°1 de la BCC.

A noter que le gouvernement de la RDC et la Banque centrale du Congo travaillent depuis un temps pour la stabilité et l’appréciation de la monnaie locale face à la devise étrangère.

Clément Muamba

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Close