Steve Mbikayi : « Ce n’est pas à la Cenco, mais au Cnsa de statuer s’il y aura élections ou pas »

Les ministres de l’opposition membres du gouvernement, signataires de l’accord de l’Union Africaine, ainsi qu’une partie de la société civile, se sont réunis ce jeudi 29 juin 2017 au Fleuve Congo Hôtel pour réagir à la déclaration des évêques catholiques faite à l’issue de leur 54e assemblée plénière du 19 au 23 juin 2017.

En ce moment où le pays fait face à plusieurs défis, les ministres membres du gouvernement appellent les uns et les autres à plus de responsabilités.

Pour eux, « la conscience nationale et l’amour du Congo exigent de chacun de nous  d’afficher un comportement tout aussi responsable car la RDC est pour nous  le bien le plus cher que nous devons protéger ».

Au regard de cette situation, les ministres rejettent  les « discours incendiaires », l' »incitation à la désobéissance civile », la violence sous toutes ses formes, l' »incitation à la guerre civile », l' »insurrection » et l' »incitation à la haine ».

Ils rappellent que ce n’est pas à la Cenco de statuer s’il y aura élections ou pas d’ici la fin de l’année. « Cette charge revient au Conseil national de suivi de l’accord de la Saint Sylvestre une fois qu’il sera mis en place », recadrent-ils.

Ci-dessous, l’intégralité du communiquégouv

gouv1

 

 

Laisser un commentaire