Beni-Butembo : le couvre-feu levé, aucun bilan avancé

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, annonce la fin du couvre-feu décrété depuis quelques jours, après des cas d’évasions enregistrés dans des prisons, suivis d’attaques de la population.

Mais le gouv’ n’a pas présenté le bilan de cette mesure qui visait la traque de ces inciviques. Combien d’évadés ou d’assaillants a-t-on capturés pendant le couvre-feu ? Aucun chiffre n’est avancé.

Rappelons que des hommes armés non autrement identifiés ont attaqué, dimanche 11 juin 2017, la prison centrale de Kangbayi de Beni (Nord-Kivu). Selon des sources pénitentiaires, au moins 935 prisonniers se sont évadés. Sur son compte Twitter, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, faisait état de «11 morts, dont 8 gardiens de prison».

L’attaque de la prison centrale de Kangbayi de Beni est intervenue aux environs de 15h30 locales. Selon des sources sécuritaires, un groupe d’assaillants non autrement identifiés a pris d’assaut cette maison carcérale avant de réussir à libérer plusieurs centaines de prisonniers.

Après l’attaque de cette prison, le gouverneur Julien Plauku a annoncé la mesure de couvre-feu, en vigueur à partir du même dimanche 11 juin à 18h30 sur toute l’étendue de la ville et du territoire de Beni ainsi que de la ville voisine de Butembo.

Times.cd

Laisser un commentaire