Pierre Lumbi : « en cas de la non tenue des élections en 2017, la Ceni les organisera sous la supervision de l’Onu sans Kabila « 

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que Joseph Kabila est l’unique obstacle à l’organisation des élections libres, transparentes, inclusives et crédibles en vue de l’alternance démocratique en RDC, alors que les mandats de tous les membres des institutions à mandat électif ont déjà expiré. Pierre Lumbi l’a annoncé au cours d’une conférence de presse du G7 ce mardi 20 juin 2017 en son siège à Kinshasa.

Le Groupe de 7 partis politiques maintient, contre vents et marrées, le cap vers les élections devant se tenir au plus tard en décembre 2017.

Il est à souligner que si à cette échéance, les élections ne sont pas organisées, il en tirera les conséquences suivantes à savoir :
Les élections seront organisées sans Joseph Kabila et le G7 exigera que la Ceni les organise sous la supervision des Nations-Unies, étant donné qu’il n’y aura aucune institution légitime en RDC.

Il prévient que le G7 n’acceptera pas un troisième dialogue car il n’y a plus rien à négocier, ajoutant que Moïse Katumbi est son candidat aux prochaines élections. D’ailleurs, il exige son retour sans condition.

Il conclut que dépassée la date du 31 juillet 2017, sans fichier électoral, calendrier électoral et sans la mise en œuvre des mesures de décrispation, le G7, ensemble avec les organisations civiles et forces politiques, appelleront à des actions de mobilisation populaire et de désobéissance civile conformément à l’article 64 de la Constitution.
Times.cd

Laisser un commentaire