Christophe Lutundula, membre du Rassemblement, lors de travaux du dialogue national inclusif à Kinshasa, le 14/12/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

Lutundula :  » la souveraineté est la responsabilité des dirigeants d’assurer le bien-être au peuple »

Face aux sanctions de l’Union Européenne contre certains officiels congolais, la pression de la communauté internationale, les autorités congolaises ne cessent de brandir la notion de la souveraineté du pays comme moyen de défense face à cette situation.

Une notion qui n’a pas laissé indifférent Christophe Lutundula, cadre du G7 et du Rassemblement dirigé par le tandem Felix Tshisekedi et Pierre Lumbi.

Lutundula estime que « la souveraineté n’est pas le droit des dirigeants de disposer de leurs peuples et du patrimoine national selon leur bon vouloir ».

Il poursuit que « la souveraineté est la responsabilité des dirigeants d’assurer à leurs peuples bien-être, prospérité, grandeur, droits et libertés fondamentaux ».

Pour lui, « pas de souveraineté dans la mendicité, la souffrance de son peuple, le pillage de son pays… », conclut-il.
Times.cd

Laisser un commentaire