Qui succédera Ban ki-moon d’ici fin décembre au poste du SG de l’ ONU?

A en croire les avis des uns et des autres à l’issue du vote informel au conseil de sécurité de l’organisation des nations unies « ONU » organisé mercredi 5 octobre sous la coordination de l’ambassadeur russe Vitali Tchourkine, qui dirige le Conseil  en ce mois d’octobre,  l’ancien Premier ministre portugais et ancien Haut-commissaire de l’ONU aux réfugiés, M. Guterres est « clairement le favori ».

En effet, il va falloir  obtenir en suite l’approbation officielle du conseil de sécurité qui va devoir se réunir 24 heures après le vote informel, une étape la plus déterminante puis le nom  du favori sera soumis aux 193 Etats membres de l’Assemblée générale de l’ONU qui pourraient entériner avant mi-octobre l’élection du successeur de Ban Ki-moon, dont le mandat expire le 31 décembre.

S’il est élu, le candidat sécretaire général de l’ONU, Antonio Guterres, il deviendra le premier Européen à occuper le poste de secrétaire général de l’ONU depuis l’Autrichien Kurt Waldheim qui l’a occupé entre 1972 et 1981.

Qui est Antonio Guterres ?
Antonio Guterres est né à Lisbonne en 1949. M. Guterres. il a une formation d’ingénieur. Fervent pratiquant, il entame son parcours politique auprès des mouvements catholiques où il développe le socialisme.
Mais c’est la « révolution des œillets » en 1974, qui met fin à cinquante ans de dictature au Portugal, qui le pousse à s’engager.
Il rejoint le Parti socialiste (PS) et siège de longues années au Parlement où son verbe facile lui vaut le surnom de « marteau-piqueur parlant ».
En 1992, il devient secrétaire général du Parti socialiste dans son pays.
Sa victoire aux législatives de 1995 le propulse au poste de premier ministre.
Européen convaincu, il fait rentrer son pays dans la zone euro. Mais la conjoncture économique se détériore au Portugal.
Antonio Guterres abandonne ses mandats politiques pour rejoindre la diplomatie internationale.
Il a dirigé le Haut-commissariat de l’ONU aux réfugiés en 2005 et 2015.

J.Times

Laisser un commentaire