Actualité

Rdc-dialogue politique : le G7 contre attaque le calendrier de la CENI

A en croire le secrétaire général du G7, Dieudonné Bolengetenge et membre du Rassemblement, il est hors de questions pour toutes les forces vives et politiques de s’incliner devant ce scénario de mauvais goût de la commission électorale nationale et indépendante « CENI » soutenant le plan de la majorité présidentielle.

Le président de la CENI, Corneille Nangaa a, à la plénière du dialogue samedi dernier annoncé la fin de l’enrôlement des électeurs en cours au 31 juillet 2017. Il s’en suivra une série d’opérations qui devront durer 504 jours et culminer sur la tenue de l’élection présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales.

Observation : selon les calcules avancés par la CENI justement tout sera fin prêt qu’en fin novembre 2018 pour organiser ces scrutins.

En effet, l’opinion observe  une certaine ambigüité et démagogie dans les propos des délégués de la majorité  et ceux d’oppositions dans ce dialogue surtout autour de l’accord politique qui selon des sources dignes de foi a pris en otage le calendrier électoral, avant tout consenssus.

Par exemple : lorsque Vital Kamerhe parle de la convocation du scrutin les mois qui suivent la fin d’enrôlement des électeurs, cela ne cadre pas avec les calcules cité ci-dessus. Une autre affaire, c’est la formation du gouvernement de large union et la restructuration de cette fameuse CENI à qui l’on demande de faire et en même temps de la changer, c’est vouloir une chose et son contraire

Dans l’entre temps, la CENI donne à penser qu’il faut d’abord terminer l’enrôlement des électeurs avant d’aborder toute autre opération.

J.Times

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top