USA-RDC entrent dans une guerre diplomatique qui ne dit pas son nom

Le personnel diplomatique américain en Rdc rappelait aux USA. L’administration américaine a ordonné au personnel diplomatique de quitter la RDC en raison d’une recrudescence des violences qui s’observe à travers le territoire en cette période électorale. L’annonce a été faite jeudi 29 septembre dans la soirée.
Si la France pense qu’il y a une guerre civile qui serait devant la porte de la République Démocratique du Congo, les USA : « Le risque de troubles civils est élevé à Kinshasa et dans d’autres grandes villes ». Le département d’Etat américain a estimé dans son communiqué qu’en raison de la détérioration de la situation sécuritaire, les membres des familles du personnel gouvernemental américain ont reçu l’ordre de quitter le pays à partir du 29 septembre ».
Des violences ont éclaté le 19 septembre à Kinshasa, faisant une cinquantaine de morts selon le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme. L’opposition dresse quant à elle un bilan d’une centaine de tués.
Le porte parôle du gouvernement rdc accusait Washington Jeudi soir,  de préparer le « chaos » en RDC. Après des sanctions financières américaines contre deux hauts responsables militaires congolais. Il multiplie des scénarios pour discrediter l’image du pays.
J.Times

Laisser un commentaire