Violences à Kinshasa, où serait caché Matata Ponyo?

Les voies se sont levées mercredi 21 septembre pour déplorer et condamnés dans tous les sens les violences sanglantes observées lors des manifestations du 19 au 20 septembre  du rassemblement des forces sociales acquises au changement, sauf la voie du premier ministre chef du gouvernement. Où serait-il en ce moment ?

A en croire un analyste centriste de la politique congolaise pense qu’ au regard de ce qui s’est passé le 19 au 20 septembre

Le premier ministre, chef du gouvernement, se contente de se taire, c’est extrêmement grave. Que cache son silence ? Quand au soir de ces événements, à l’extérieur du pays depuis le siège de  l’organisation des nations unies, son secrétaire général  condamne et  appelle au calme, le président français, François Hollande aborde dans le sens du respect de la constitution et des marches pacifiques qui sont des droits des peuples. A l’interne, l’on assiste au jeu de Ping pong entre les deux parties.

La majorité  parle des sanctions en l’endroit des auteurs intellectuels, l’opposition dit être pris par le piège du pouvoir qui avait planifié de mettre le pays à feu et à sang, les responsables des violences se trouvent au camps du pouvoir…dossier à suivre

J.Times

 

Laisser un commentaire