Actualité

Rdc-dialogue politique : inclusivité, que cela veut dire ?

foule_manifestationMajorité, opposition, société civile et autres organisations veulent participer à tout prix au dialogue au nom d’inclusivité. La représentation féminine a été aussi soulevée par le facilitateur de l’union africaine, Eden Kodjo dans son discours lors de la clôture des travaux du comité préparatoire desdites assisses. Par la même occasion une feuille des routes a été signée par les représentants de la majorité, opposition et société civile.

A en croire le porte parole de la majorité, André Alain Atundu, l’inclusivité ne doit pas se réduire seulement à l’absence des délégués de l’union pour la démocratie et le progrès social « UDPS », du mouvement de libération du Congo « MLC » et du groupe de sept venus fraichement du pouvoir communément appelé le « G7 » à qui le président de la République, les a tous tendus la main à travers son ordonnance du 28 novembre dernier convoquant ce dialogue, de venir échangé et dialoguer en vue de planification consensuel du processus électoral, de son financement, de sa sécurisation pour qu’au finish nous ayons les meilleures élections possible. Noter qu’une frange de l’opposition dont l’UDPS, le MLC et le G7 sont toujours très critique vis –à-vis du pouvoir de respecter le délai du mandat présidentiel.

Les voix se lèvent par ailleurs ici et là pour solliciter leur participation à ce forum national. Après celle des femmes politiques sur leur cota, la diaspora, a elle aussi réitéré son engagement à prendre part à ces assisses pour qu’elle écrive ensemble avec tout le monde l’histoire de la Rdc. Bien avant c’était les ressortissants de beni vivant à Kinshasa. Dans cet ordre d’idée les chefs traditionnels de Teke umu à travers leur représentant, David Matadi Kibala avait en son temps indiquait qu’ils voulaient cette fois ci participé au dialogue.

J.Times

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top