Vital Kamerhe, président du parti Union nationale pour le Congo en février 2010 à Bruxelles.

RDC : Kamerhe accusé de trahison par l’opposition et exclu de la dynamique !

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement et la dynamique de l’opposition qualifient de la trahison, la participation de l’UNC, ATD de José Makila, aux travaux du comité préparatoire du dialogue politique inclusif.

Les membres de la dynamique réunis mercredi 24 août, en séance extraordinaire, ont pris acte de l’auto-exclusion de l’UNC, ATD, CRP, et PK de Mwenze Kongolo.

«  L’UNC n’a pas trahi. Nous étions parmi les premiers partis à avoir demandé le dialogue juste après les élections chaotiques de 2011. Et la communauté internationale a emboité le pas. Nous avons refusé plutôt ce qu’on appelait Dialogue Kingakati. A partir de cette résolution 2277, on ne peut plus refuser le dialogue. Tout devrait aller rapidement. On a la garantie de la communauté internationale. On ne voulait pas d’un dialogue qui accorderait à Kabila un 3e mandat, qui le garderait au pouvoir indéfiniment », a expliqué Sam Bokolombe, Secrétaire national de l’UNC.
Pour lui, son parti est allé au dialogue pour rechercher un calendrier électoral précis et l’affirmation du principe d’un mandat de cinq ans une seule fois renouvelable.

M.Times

Laisser un commentaire