Images atroces

Massacres de Rwangoma (Beni), le bilan est de 36 morts et plusieurs blessés graves!

Ça devient insupportable cette barbarie ! Juste après le passage des autorités et même du chef de l’État Joseph Kabila, les rebelles ougandais des ADF ont massacré les civils samedi 13 août pendant les heures de la soirée à Rwangoma dans la commune de Beu à Beni (Nord Kivu). Le bilan officiel est de 36 morts selon le gouvernement et 50 morts et plusieurs blessés grave selon la société civile.
Faudrait-il sanctionner les généraux en exercices ?

« Il faut déclarer un état d’urgence Nord Kivu en nommant exclusivement une administration militaire durant une période bien déterminée de six mois renouvelables pour mieux traquer ces fous criminels », a écrit sur les réseaux sociaux un habitant de Beni.
« Lorsque les terroristes frappent un site que la plainte des pieds du chef de l’Etat vient de fouler à un passé récent ça signifie : 1. On t’a vue venir, 2. Nous étions là, 3. On n’a pas eu l’intention de le faire en ta présence, 4. Et on l’a fait, 5. Vos services ne savent pas nous trouver, mettre la main sur nos projections et dissuader notre capacité de nuisance », a réfléchi un autre compatriote congolais sur facebook.
Le gouvernement décrète trois jours de deuil national et appelle à la solidarité internationale.
M.Times

Laisser un commentaire