Quand Joseph Kabila assiste au 5ème investitures du Président dictateur Idriss Deby

Le Président de la République Joseph Kabila séjourne depuis dimanche 7 Août à Ndjamena, la capitale tchadienne, où plus de 15 Chefs d’Etat africains sont entendus pour assister à la cérémonie d’investiture du Président dictateur  Idriss Deby, réélu en avril dernier pour un cinquième mandat à la tête du Tchad.

Le Chef de l’Etat Joseph Kabila en assistant à la cérémonie de prestation de serment d’un président qui a pris le soin de tripatouiller la constitution pour se donner les moyens légaux de régner le plus longtemps possible sur le Tchad,   pourrait être exposé à toutes sortes de tentations afin de vouloir se pérenniser au pouvoir.

joseph_kabila_idriss_deby_itno

Peu avant son départ pour le Tchad, Joseph Kabila avait fixé  l’opinion nationale, jeudi 4 août dernier, sur le processus électoral en cours, lord de sa rencontre en Ouganda  avec son homologue Yoweri Museveni. Le chef de l’Etat avait annoncé que le calendrier électoral serait publié qu’après la fin de l’opération d’enrôlement des électeurs. Ces propos ont vite suscité plusieurs réactions au sein de la classe politique congolaise.

Pour Martin Fayilu, Président du parti Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecide), et membre du rassemblement de l’opposition, c’est la preuve que le président de la république instrumentalise la Ceni pour se maintenir au pouvoir. Le secrétaire général-adjoint de la Majorité présidentielle, Joseph Kokonyangi, a par contre estimé que Joseph Kabila a, par cette annonce, affirmé les prérogatives dévolues à sa fonction de garant de bon fonctionnement des institutions du pays.
M.Times

Laisser un commentaire