Quand Koffi Olomide dit que Papa Wemba n’est pas un pion, mais un jeu en soi !

Certaines personnes ne disparaissent pas si vite. Papa Wemba est une page, longtemps tardera à être refermer. Ainsi pour rendre honneur au « mort », hier était compté parmi les vivants, l’artiste Quan Koffi Olomid dit que Papa n'est aps un pion mais un jeu en soiKoffi dit à son sujet : Papa Wemba n’était pas seulement un pion dans les jeux, plutôt il fût le jeu par lui-même.

En Afrique on sait dire que celui-ci est mon ami, pendant les moments des épreuves. Ainsi Koffi Olomide saisit par la disparition tragique de Papa Wemba n’a pas trouvé mieux que d’ouvrir son cœur et dire : « Papa Wemba n’est pas seulement un pion, mais un jeu en lui- même » Cette phrase ne pèche du tout en rien. Car Papa Wemba est parmi les artistes congolais le plus humble, ayant en son parcours un répertoire très lourd, mais pas une seule fois il s’est vanté pour cela, plutôt mainte fois il était en quête de la perfection, du savoir faire. Ceci lui permit alors de considérer tout le monde à l’exception de personnes.

Sans doute que l’essence de la musique congolaise a ses pères fondateurs, néanmoins Papa wemba a su créer une autre approche au-delà des limites africains. Du coup il en devient le concepteur ou le « jeu » proprement dit. Papa Wemba comme un pion dans la musique congolaise, recherché à tout prix la cohérence au sein des artistes congolais  tout en supervisant l’ensemble du système de l’art congolais. Ne dit-on pas que les artistes ne meurent jamais.

A chaque fois que nous savourerons sa voix féministe, comme le décrivait souvent Evoloko Djoker, alors nous en souviendrons toujours de qui fût Papa Wemba, ses peines, et son combat face à la vie.

C.Times

 

Laisser un commentaire